Retour à la liste des news



Partager  

RETOUR SUR LE MDS AVEC DAMIEN VIERDET...

RETOUR SUR LE MDS DE DAMIEN VIERDET…

Après sa brillante 4ème place et 1er français lors de l’édition 2011, Damien ne pensait pas connaître une telle souffrance sur l’édition 2012 ! Contraint à l’abandon et pour cause rupture d’un tendon d’Achille, Damien nous livre son aventure MDS un peu particulière.

 

Damien, pour toi ce MDS doit avoir un gout amer ? Déception ?

Ce MDS 2012 à un goût d'inachevé, forcément déçu car cela représente beaucoup d'investissement et déçu pour mes partenaires qui m'ont fait confiance. Ceci étant la blessure fait partie du sport et de la vie du sportif. Pour que cela me soit arrivé sous les yeux des "cameras" à 10m de la ligne d'arrivée sur l'avant dernière étape est sans doute un signe (il fallait que cela arrive).(de plus un vendredi 13) C'est comme tomber au combat car le MDS est un combat dans le bon sens du terme pour toutes les valeurs qu'il incarne. J'aurai bien voulu repartir mais là ça m'était impossible. 

 

Tu t’y attendais ?

Je m'attendais à ne pas avoir le niveau de l'année précédente et à souffrir d'un manque de préparation suite à mon retour de blessure, mais de là à me blesser aussi sévèrement, non.

 Malgré tout que retiendras-tu de ta 2ème participation ?

Une confirmation, si l’on arrive pas nikel sur ce genre d'épreuve il est quasi impossible de faire des étincelles, d'ailleurs un bon nombre de têtes d'affiche ont explosé où se sont blessées cette année (Rachid EL MORABITY qui était en tête de l'épreuve, fracture fémur, David PASQUIO fracture de fatigue métatarse, Albert VALLEE malaise cardiaque, Hervé LUCAK blessé au genou, quelques marocains qui sont passés à la trappe au classement général.)

 

Quels ont été les moments forts ?

Cette année j'ai surtout eu des moments faibles... lol... En fait j'ai couru 60km avec Laurence sur l'étape de 82km lorsqu'elle me rejoint au CP2 (22èkm), et ça c'est un record. En fait ça a été un bon moment où nous nous soutenions l'un et l'autre car l'étape a été très difficile et nous avions chacun nos coups de moins bien à un certain moment. Puis paradoxalement c'est sur l'étape où je me blesse (étape marathon) que je me suis senti le mieux avec une remontée de l'arrière pour finir fort mais peut être trop fort !!!!

 

Rencontre ? Partage ? Souffrance ?

Le MDS c'est une foule de rencontres, il n'y a pas de barrière sociale, culturelle, linguistique, ethnique, tout le monde est au même niveau et partage les mêmes souffrances et douleurs, à des degrés différents certes.  C'est vraiment un peloton de près de 900 furieux près à aller au bout de leur challenge, défi, compétition, leur état d'âme, leur évasion... Vous faites vraiment "reset" durant une semaine.

 

Il se passe quoi dans la tête quand cela devient dur, très dur ? Comment fait-on pour continuer ?

C'est sans doute la question la plus intéressante et complexe si des sociologues ou psychologues devaient faire des recherches sur le sujet. Se surpasser soi même, surpasser sa douleur, l'envie d'abandonner, c’est sans doute l'une des clés du MDS. Car à un moment où un autre on y échappe pas à cette angoisse. Pour ma part je me raccroche à des phrases, des personnes que j’aime. Il y a toujours des personnes qui souffrent plus, il y aura des moments meilleurs après ce passage à vide. Courir avec l'espoir que ce moment de galère présent va s'éloigner pour le mieux. Mettre toujours un pas devant l'autre, une foulée pour une foulée, ça peut paraître anodin mais  tant qu'on le fait on avance. 

Jamais 2 sans 3 ? Alors tu y reviendras ?

Rester sur un abandon n'est pas satisfaisant pour un compétiteur donc je pense revenir, sans doute pas l'année prochaine car je voudrai être sûr d'être à 100% au niveau de mes tendons mais une option pour 2014... In Challa

 Pour toi, j’imagine que la suite c’est se soigner pour retrouver un tendon  tout neuf ? »

Oui bien sûr, c'est la priorité number one, opération prévu mardi 24 avril... In Challa... là aussi

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

   

Ce matin, 6 avril 2012, s'élance la 27 ème édition du marathon des Sables! Pas moins de 230 kms à travers le désert en autosuffisance alimentaire. Plus de 30 nationalités différentes et quelques 1000 coureurs prendront le départ pour en découdre sur le sable jusqu'au 16 avril !

Rencontre avec Laurence Klein et Damien Vierdet qui ont préparé plus que méticuleusement cette édition!

Juste pour situer leur brillant palmarès, Laurence, double championne des éditions 2007 et 2011, Damien, 4ème en 2011, 1er Français et Européens.

 

Mais le marathon des Sables c'est quoi ? Pouvez-vous nous présenter cette épreuve ?

"Le Marathon des Sables c'est avant tout une épreuve en auto suffisance où la compétition, le challenge commence dés lors que vous avez rendu votre valise à l'organisation. A ce moment vous vous retrouvez avec votre sac à dos qui devient votre maison. Vous devez tout gérer la course d'une part et surtout avant et après, la récupération, le repos, la nourriture, ses éventuels bobo, son eau.. C'est une grande déconnexion de notre société dans un mode compétition pour celles et ceux qui le souhaitent. 7 jours, 6 étapes en auto-suffisance, un sac de 7 à 15 kg, 400 bénévoles et pourtant aucune assistance sauf celle pour votre sécurité."

 

 

Etapes

"Il y a 6 étapes sur 7jours car pour les 80km il y a une barrière horaire de 30 heures"

Kilométrages

"Nous connaitrons la longueur des étapes qu'une fois arrivée au Maroc. C'est l'un des suspens de l'épreuve. Ceci étant elles s'étalent progressivement de 30 à 85km... soit par exemple, 33km 35km 38km 80km 42,192km et 20km environ, le total approche ou dépasse 250km!"

Lieu traversé

"Nous ne raversons jamais de villages proprement dit, mais nous pouvons croiser des caravanes de chameaux, des berbères sortis de nulle part..."

 Nombre de partants, arrivants…

"Près de 1000 au départ et à peine 50 abandons (variable suivant les années) mais relativement faible par rapport à la dureté de l'épreuve.

Les règles de ce marathon

"Aucune assistance sinon pénalité horaire voir financière pour certaine (caution). Il n'y a que l'eau fournie mais de façon rationnée."

Conditions pour valider une étape

"Respecter les barrières horaires (très larges), respecter le règlement de la course, comme par exemple ne pas marcher dans les cultures, ne rien jeter, ne pas se faire porter le sac..."

 A quoi ressemble une étape?

"Dans une étape il y a toujours du sable sous forme de Dunes (MERZOUGGA par exemple car les plus grandes), des dunettes , des lacs asséchés, lignes droites de plusieurs km, des plaines de cailloux tranchants, des djebels (montagne courtes mais abruptes ) des oueds mais rarement d'oasis!"

Levé

"Le levé à lieu à 6h00 par les Berbère qui démontent la célèbre tente berbère. Le soleil se lève et il fait encore très frais."

Départ

"En général 9h00, le soleil donne déjà, et pour la longue étape 80km les 50er partent à midi et les autres à 9h00 du matin."

Repas

"Pour les repas chacun est libre puisqu'en complète auto-insuffisance et c'est nous même qui confectionnons nos repas, nous avons l'habitude de prendre le petit dej vers 7h00, le repas du midi après l'étape soit en milieu d'AM, et le repas du soir vers 19h00."

Que met-on dans son sac à dos pour réussir ce marathon, et surtout pour qu'il soit le plus léger possible ?

"La nourriture est soit sous forme déshydratée ou lyophilisée pour certains coureurs, nous, nous restons assez simples avec des féculents communs comme le riz, polenta, purée, avoine, semoule fine sucrée, produits de récup, barres et gels adaptés... Il faut peser au gramme près, enlever tout le superflu (emballage), très peu de rechange, rechercher le matos le plus petit et léger possible."

Quel est le poids de votre sac ?

"environ 7,5kg sans l'eau et 6,5 kg minimum obligatoire"

Côté hygiène

"échantillon de savon, dentifrice, demie brosse à dent, lessive micro dosée..."

Rechange

"1 paire de chaussettes, un tee shirt"

Chaussures

ADIZERO XT recouverte d'une paire de guêtre pour le sable!

 

Qu'est ce qui est le plus difficile à gérer dans cette épreuve ?

"En ce qui me concerne c'est la chaleur, entre 45 et 55°, l'eau est sa meilleure amie, puis dans la compet gérer les allures surtout à la chasse derrière les Marocains très à l'aise sur cette épreuve."

Comment s'y prépare-t-on ? comme un ultra sauf qu'il faut courir dans le sable ?

"Si le sable demande une foulée particulière ce n'est pas la plus grosse difficulté, je pense avant tout qu'il faut plus des aptitudes de traileur que de routard pur, car la foulée et le style de la course s'en rapprochent. Donc un bon athlète de trail long peut disposer d'un avantage. Mais attention il y a une multitude de paramètres à côté de cela qui peut vous faire passer à côté de la performance. Chaque détail, chaque pépin sur cette épreuve peut avoir une incidence énorme, l'effet papillon se traduit ici dans sa pleine mesure."

Et côté 'diét', vous faites le plein avant un tel effort car j'imagine que  l'on y laisse quelques kilos ?

"On perd entre 3 et 4 kg, mieux ne vaut pas arriver hyper affûté! Et il ne faut pas confondre être entraîné et affûté surtout pour cette épreuve!"

Alors dites-nous tout quelles sont les clés pour réussir ce marathon très particulier?

"Outre des qualités physiques et physiologiques indéniables, il faut se dire que des "coups " de moins bien il y en aura fatalement, et là le moral intervient et prend le relais et le pas sur le physique. Sinon on peut sombrer très vite. Rester le plus longtemps possible en mode économique, ne pas se disperser, s'économiser même en course ce qui peut paraître contradictoire, et pourtant..."

Avez-vous des trucs et astuces à partager de vos expériences passées?

"Laurence et moi avons une certaine expérience du long et de certaines conditions difficiles c'est pour cela que nous avons créé des stages de préparation spécifique au MDS (Marathon  Des Sables) où nous dévoilons les trucs et astuces pour éviter bien de mauvaises surprises!"

Comment se sent-on à l'arrivée ?

"A l'arrivée de l'épreuve, le dernier jour, un bonheur immense et proportionnel tant la souffrance à été dure et longue parfois et ce n'est qu'une fois l'arrivée franchie que l'on se rend compte de ce périple!"

De quoi a-t-on envie ?

"De tout ce qu'on s'est privée, jus de fruit, glace, mâcher du solide, gâteaux, fruits..."

Qu'est-ce qui vous pousse à y retourner ?

"Le 'surnaturel', l'ambiance, tous ces visages que l'on ne trouve que là...Ambiance extraordinaire, une famille d'aventuriers, de runners, de combattants, ... Et évidemment ça va de paire, se surpasser fait partie de la définition du MDS, vous repoussez les limites de la douleur et la souffrance même si vous avez déjà eu des moments durs vous en connaîtrez d'autres plus mais pas forcement désagréables!"

Laurence a développé une micro-entreprise pour justement proposer des stages de préparation à ce marathon…, pouvez-vous nous en dire plus ?

"Laurence a créé KLrun attitude.com (Klein Laurence) dans le but de faire partager son expérience sur le long (record de France de 100km en 7h26). Une passionnée du désert et du MDS avec déjà 2 victoires, et de multiples sélections .... Mais c'est surtout en rapport avec le MDS qu'elle a tenu à développer son activité secondaire tant cette épreuve est particulière et enrichissante pour qui veut bien y participer."

Objectif du site

"L'objectif est de préparer par de multiples conseils et astuces son MDS. Bien sûr il y a des sorties pratiques , des découvertes extraordinaires de paysages car les premiers stages ont été effectués au MAROC. Les stagiaires sont hébergés version MDS mais en plus luxueux, c'est surtout nos conseils qui priment et nous ne faisons pas un stage pour reproduire exacte. Par contre nous préparons les futurs participants à aborder cette épreuve d'un point de vue entrainement, diététique, gestion de course, vie au bivouac bref tout ce qui est susceptible de faire échouer votre participation au MDS. Car se déconnecter de notre vie en société aujourd’hui pour se retrouver dans l'un de ces endroits hostiles n'est pas chose facile."

Stage proposé…

"A la fin de ce semestre sortiront des dates de stages pour le MDS 2013. Ceux-ci se tiendront au Maroc mais aussi en France où nous répertorions des lieux propices à l'organisation. Une version stage trail au féminin sera également déclinée en plus des stage MDS et stage trail classique.

A suivre sur le site KLrun.attitude.com

 

 

Alors prêts à relever le défi pour 2013? En attendant nous suivrons les exploits de Laurence (dossard 322) et Damien (dossard 321) étape après étape sur le site de DARBAROUD, site officiel. Mais nous pouvons aussi les encourager par mails car ceux-ci leur sont remis après chaque étape sur papier!

_____________________________________

Retour sur l'édition 2011

 

Laurence Klein, en tee shirt vert ci dessous à l'occasion du séminaire Adidas fin mars à Arcachon, qui remporte le marathon des sables. Avec un temps de 26H57'24, elle remporte cette 26ème édition avec plus de 48' d'avance sur l'espagnole Emma Roca

 

 

                                                                    

Pour Laurence, le MARATHON DES SABLES  « est l’une des plus belles au monde. Une grande diversité de terrain est offerte au cours de la semaine ». Pendant sa course, elle défendait les couleurs l’association pour les hémophiles RUN FOR LILIAN & L'AFH.

Son compagnon Damien Verdet termine 4ème et 1er français avec 22h50 de course au total, un retard de 1h54 sur le premier ! Les premiers sont 2 marocains et 1 jordanien

                                  

---------------------------------

Retrouver 2 bretons sur YaNoo qui ont fini leur marathon des Sables, Laurence Roux et Patrick Locquet

http://www.yanoo.net/index.php?load=news&key=1018


Les premiers français

 

Français homme :

Place/dossard/nom prénom/Fra/asso/temps final/écart avec le premier /moy

 4 284 VIERDET Damien H FRA RUN FOR LILIAN & L'AFH 22H50'56 01H54'36 10.99

14 307 EVENO Lionel H FRA LEGENDRE VETERAN 1-2-3 25H30'19 04H34'00 9.84

19 308 VALLEE Albert H FRA LEGENDRE VETERAN 1-2-3 26H40'05 05H43'45 9.41

25 283 LUCAK Herve H FRA RUN FOR LILIAN & L'AFH 28H05'02 07H08'42 8.94

28 228 ARNIER Thierry H FRA 28H46'16 07H49'56 8.72

29 197 RAVANEL Franck H FRA COURIR ENSEMBLE 28H52'42 07H56'22 8.69

30 71 VERRIER Sebastien H FRA LES GRAPPES DE L’ESPOIR 1 29H11'44 08H15'24 8.6

31 929 JUNOD Franck H FRA ERTIPS 29H12'08 08H15'48 8.6

32 291 PUJOL Laurent H FRA 29H28'57 08H32'37 8.51

34 70 VERRIER Benoit H FRA LES GRAPPES DE L’ESPOIR 1 29H39'00 08H42'40 8.47

51 325 PORCHE Guillaume H FRA 31H46'00 10H49'40 7.9 52 224 BELHAMADI Karim H FRA 31H53'05 10H56'45 7.87

53 64 MAOUT Yann H FRA LES GRAPPES DE L’ESPOIR 1 31H53'21 10H57'01 7.87

55 320 LAFAY Bastien H FRA ESM-IA SAINT CYR 31H54'55 10H58'35 7.86

58 169 DOSSOT Jean Marc H FRA 32H18'19 11H21'59 7.77

 

 

Classement femme FRA (il ne montre que leur classement général (mélangé avec les hommes))

Place/dossard/nom prénom/Fra/asso/temps final/écart avec le premier /moy

20 280 KLEIN Laurence F FRA RUN FOR LILIAN & L'AFH 26H57'24 06H01'05 9.31 - 1ère femme

27 133 FURTADO Sonia F FRA 28H43'08 07H46'48 8.74 - 3ème femme

67 324 LUQUET DE ST GERMAIN Victoire F FRA 33H06'50 12H10'30 7.58

75 285 BUY Sophie F FRA 33H46'34 12H50'14 7.43

181 928 BATIFOULIER Muriel F FRA ERTIPS 38H16'23 17H20'03 6.56

264 315 MIQUET Estelle F FRA 41H37'41 20H41'21 6.03

298 317 DUPRAT GUEGUEN Catherine F FRA 43H10'44 22H14'24 5.81

323 313 SCHWAEDERLE Pascale F FRA 43H57'32 23H01'12 5.71

344 247 ROUX Laurence F FRA 44H25'35 23H29'15 5.65

357 25 REIS Benedicte F FRA 44H49'09 23H52'49 5.6

362 200 CAUMON Caroline F FRA 44H58'05 24H01'45 5.58

398 84 DEMUMIEUX Christelle F FRA ASSOCIATION POUR BAPTISTE 46H33'52 25H37'32 5.39

404 54 VANELLE Sylvie F FRA AUX PAS DE COURSE 46H54'54 25H58'34 5.35

459 244 RAYMOND Elena F FRA DROIT AU COEUR 48H59'17 28H02'57 5.12

535 296 HOCHARD Odile F FRA 52H35'01 31H38'41 4.77

 

Résultats globaux

http://www.darbaroud.com/resultats/resultats.php?langue=fr&epreuve_id=2011&simple=0&etape=GENERAL&categorie=1&equipe=indifferente&dossard=&Submit=Envoyer&nom=&prenom=&pays=TOUS&departement=&sexe=H



Partager  02/05/2012 écrit par Karine Pasquier (pseudo : Coach K)
 


Réagir à cette news